La maintenance des équipements informatiques industriels est souvent négligée jusqu’à ce qu’un incident dommageable ne survienne, provoquant une incapacité de production partielle ou complète et plus ou moins longue.

Il est pourtant assez simple et peu coûteux de prendre des dispositions en amont, il s’agit de la maintenance préventive. Voici quelques bonnes pratiques à observer pour se prémunir d’avaries préjudiciables :

 

1/ Nettoyez les filtres des châssis

Malgré les environnements souvent poussiéreux rencontrés dans les usines, les châssis des PC industriels sont équipés d’éléments filtrant, facilement accessibles et nettoyables. Ils peuvent également être changés par des neufs.

2/ Nettoyez les ventilateurs processeur et de châssis

L’accumulation de poussière sur des éléments dont la responsabilité est de maintenir la température du système et donc son intégrité est crucial. Compte tenu de la fragilité des pales de ventilateur, il convient d’ôter la couche de poussière accumulée à l’aide d’une soufflette et d’un compresseur ou d’une bombe à air sec.

 

3/ Effectuer des images systèmes (backup) régulièrement

Le dysfonctionnement total d’un espace de stockage induit très souvent une ré-installation complète du système d’exploitation et des applicatifs métiers. La remise en état totale de la machine peut alors prendre quelques heures à un opérateur. A l’inverse la restauration d’une image système se fait en quelques minutes seulement.

 

4/ Prévoir/anticiper le remplacement des composants mécaniques en mouvement

Les composants mécaniques en mouvement sont par nature les plus fragiles. Ainsi, il est fortement recommandé de se prémunir d’un stock de pièces détachées comme le disque dur ou les ventilateurs ce qui permet un rapide retour en condition opérationnelle des équipements en cas d’avarie. Par ailleurs, le coût d’acquisition de ces pièces étant relativement faible, elles peuvent par conséquent faire l’objet d’un remplacement de manière anticipé dans le cadre d’une maintenance planifiée (annuelle par exemple).

5/ Anticiper la migration des systèmes d’exploitation obsolètes

De nombreux industriels sous estiment le risque de l’utilisation de PC industriels évoluant en environnement obsolètes, non supportés par Microsoft comme Win 2000, NT ou XP et pour lesquels les matériels compatibles se font de plus en rare sur le marché. En cas d’avarie matérielle, il n’est donc pas garanti de pouvoir remettre en état la machine. Il convient par conséquent de recenser ces matériels régulièrement pour constituer un stock de pièces détachées et d’envisager parallèlement la migration des applications métiers sur un environnement à jour, tel que Windows 10.

 

La maintenance préventive des équipements est à bien des égards le moyen le plus sûr de garantir un fonctionnement continu et de limiter les coûts directs et indirects liés au traitement d’une avarie.