Un vaste exercice de cybersécurité a été mis en place, impliquant plus de 400 experts en Europe et plus de 2 000 incidents simultanés.

Cet exercice, organisé par l’Agence Européenne de Cybersécurité (ENISA) et jamais réalisé en Europe, avait lieu en octobre 2014. La Commission européenne indique que cet exercice baptisé « Cyber Europe 2014 » a pour objectif de simuler « une crise de grande ampleur affectant des infrastructures d’information essentielles ».

Cybersecurite ENISA

Plus de 2 000 incidents étaient traités, avec par exemple :

 

  • des attaques contre les services en ligne
  • des attaques contre des rapports des services de renseignement
  • des attaques contre des médias
  • des attaques contre des réseaux d’énergie ou de télécoms
  • des « défacements » de sites web (dans le but de modifier leurs aspects)
  • des exfiltrations d’informations sensibles

Cet exercice mobilisait plus de 200 organisations, 29 pays européens pour 400 professionnels et un centre de contrôle central en assurait la coordination.

L’objectif étant de tester la réactivité des pays européens face aux cyber-attaques dans le but pour les secteurs publics et privés, les ministères, les sociétés de télécommunication et d’énergie, les institutions financières et les fournisseurs d’accès à internet, de mettre à l’épreuve leurs procédures et leurs capacités dans une simulation grande échelle.